61zw4B2+F-L__SY445_

Un agent de sécurité britannique, Danny Stratton, est chargé d'escorter une antiquité chinoise d'une valeur inestimable en dehors de Shanghaï. Humilié après avoir empêché le vol d'un tableau de Van Gogh, ce service est une opportunité de restaurer sa réputation. Mais, sur son chemin, Stratton est pris en embuscade et l’œuvre d'art est dérobée sous ses yeux. Il n'a pas d'autre choix que d'affronter la bande de voleurs pour la récupérer et sauver sa petite amie kidnappée.

Mon avis :

Orlando Bloom retrouve son blond peroxydé pour notre plus grand bonheur. Malgré l'absence d'arc, il arrive à mettre la plupart du temps ses adversaires à terre dans ce film d'action chinois. Si pour une fois, les acteurs ne sur-jouent pas dans ce type de film, les scènes d'action, quant à elles, n'ont pas du tout le même traitement. Les courses-poursuites se soldent systématiquement par un combat à mains nues (là où un flingue aurait clôt assez tôt l'intrigue), et voir l'une des comparses du héros assommer deux motards casqués avec un extincteur peut faire lever les yeux au ciel. Néanmoins, malgré le côté rocambolesque de l'intrigue et la coupe de cheveux totalement révoltante d'Orlando Bloom (va-t-il enfin faire un choix capillaire non contestable ?), l'humour tire son jeu de quelques plaisanteries loufoques (comme le bras droit de Danny, qui veut embarquer un méchant inconscient pour le torturer... juste pour le plaisir).

Si vous tenez jusqu'au générique de fin, vous pourrez constater que certaines scènes présentes au bêtisier ont finalement été conservées au montage final, que l'acteur principal a effectuer lui-même ses cascades et ses combats (au ralenti, d'accord), ce donne aux films asiatiques ce petit soupçon de réalisme musclé... En bref, Shanghai Job aurait tout pour réussir son pari, mais reste trop lisse pour marquer les esprits.