9782265116405

Rien n’avait préparé Julian Stark à une telle vision ce matin-là.

Alors qu’il rentre chez lui pour évacuer sa maison menacée par un incendie de forêt, il trouve Charlie, sa fille de seize ans, au lit avec son beau-fils Leny.

Certaine que son père va les séparer, Charlie persuade Leny de fuguer, direction le Sud-Ouest. Son idée : rallier la ZAD (zone à défendre) de l’Atlantique, située sur l’île d’Oléron. Là-bas, ils seront en sécurité le temps que Julian se calme. Là-bas, surtout, se trouve Vertigo, un homme charismatique dont elle écoute la voix sur les ondes depuis des mois. Vertigo, le leader de l’Armée du 12 Octobre, groupe d’écologistes radicaux.

Ce que la jeune fille ignore, c’est que la ZAD abrite des activistes prêts à tous les sacrifices pour défendre leur cause, et qu’en s’y réfugiant, elle précipite sa famille dans une tragédie qui les dépasse tous.


Islanova constitue près de 800 pages d'une aventure humaine et écologique. Les deux auteurs ont choisi de situer l'intrigue dans un futur immédiat, celui des grandes questions sur le terrorisme et l'avenir des peuples privés des droits élémentaires.
En de courts chapitres, le lecteur est plongé, dès les premières pages, dans l'action. Les rebondissements vont s'enchaîner ensuite... C'est une avalanche de mauvaises surprises et de catastrophes qui vont s'abattre sur les héros.
En ce qui concerne les personnages, on ne peut que s'attacher à Julian, le père de cette famille recomposée, qui doit jongler avec les sentiments de sa fille, un passé tragique et l'anéantissement du monde qu'il protégeait.
Charlie, quant à elle, est l'adolescente qui fonce tête baissée et dont les idéaux la pousse à trahir ce qu'elle a de plus cher, jusqu'à détruire totalement les siens, et son bon sens par la même occasion ! Plus d'une fois, pendant ma lecture, je me suis dit : "mais quelle conne !"
Mais ce qui m'a le plus surprise, voire exaspérée, ce sont les deux "mâles" du roman, qui n'hésitent pas à tromper leur femme ou leur copine, parce que vous comprenez, dans le chaos général, l'action... c'est difficile de se maîtriser... Non mais franchement ! à croire que les sentiments ne sont acceptés dans le bouquin que lorsqu'il s'agit de colère !
Parmi les terroristes, difficile de choisir son camp... d'autant plus que la motivation de certains personnages reste flou, même pour le lecteur.
Dans cette histoire, tout le monde est lié d'une certaine manière, chacun est fils, mère ou fille d'un autre. Les coïncidences, ainsi que les catastrophes sont peut-être un peu trop nombreuses pour accorder une certaine crédibilité à la narration.

En résumé, Islanova est un bon roman d'anticipation, malgré quelques grosses facilités pour les inter-connections, et de trop nombreuses aventures, qui auraient mérité à elles seules des livres entiers...