L_Ecossais_c1_large

Alicia a vingt-six ans, un enfant (Samuel), des diplômes par-dessus la tête, pas de mec, un joli minois et une vie d'octogénaire. Elle travaille pour Lexitrad, une agence de traduction. Sur un coup de tête, elle décide de partir avec son fils en Écosse pour quelque temps. Mais l'aventure risque fort de tourner au vinaigre, entre pannes de voitures, client insupportable, Écossais à la tête dure et voisins qui décident de se mêler de ses affaires...

Une romance sur fond de cornemuse et de pluie fine !


L'Ecosse, l'île de Skye en particulier, est le décor idéal pour cette histoire. Ses habitants y sont chaleureux malgré la pluie qui tombe tout au long des pages de ce roman.
Alicia est une héroïne moderne : elle élève seule son fils, a un travail, qui, à défaut d'être épanouissant, peut subvenir à ses besoins. Sa connaissance de l'anglais offre à l'intrigue et à la narration la possibilité de ne pas plonger le lecteur au milieu de pages bilingues et facilite grandement l'immersion en pays Ecossais.

Chaque personnage a sa particularité qui le rend attachant : la châtelaine qui vit son histoire d'amour en costumes d'époque, les deux soeurs commères envahissantes, le meilleur ami cuisinier au pub... Tout le village est témoin de l'amour naissant entre la jeune maman française et l'ex-militaire bourru.

Malgré quelques incohérences au niveau des temps de trajet que fait l'héroïne pour traverser le pays (non, on ne peut décemment pas mettre moins de 3 heures depuis le nord de l'île pour rallier Inverness), L'Ecossais est une romance des plus délicieuses qui donne l'envie au lecteur de s'armer d'une écharpe pour arpenter les routes sinueuses de l'île de Skye et y trouver un amour au goût de whisky tourbé...