004667236

Présentation de l'éditeur :

Toc-Toc… Qui est mort ?

Le manoir Larkspur. Ils sont tous venus y chercher quelque chose.

Pour Poppy, une famille. Pour Azuma, un pensionnat. Pour Marcus, une école de musique. Pour les jumeaux Dash et Dylan, un plateau de tournage.

Mais rien de tout cela ne les attendait. Le manoir Larkspur n’est pas la maison de leurs rêves. C’est la prison où leurs pires cauchemars deviennent réalité.

ENTRE DANS LA MAISON DES OMBRES… SI TU L’OSES.

 

En recevant le roman, j'ai été agréablement surprise par sa beauté. Doté d'une couverture semi-rigide avec un jeu de superposition holographique, il est truffé de photos assez flippantes (bien plus que celles de Miss Peregrine !) et ses pages noircies aux coins pour donner un effet vieilli au livre. Tous les éléments sont là pour plonger le lecteur dans les méandres du manoir Larkspur...

Pour ce qui est de l'histoire, les personnages ont chacun un passé assombri que l'on découvre au fur et à mesure de leur exploration du manoir. Chacun à sa croix à porter. L'écriture de Dan Poblocki ne nous assomme pas de descriptions sentimentales insipide, c'est plus dans l'action que nous arrivons à ressentir les émotions. On attend avec impatience de savoir comment les enfants vont combattre leur propres fantômes ainsi que ceux du manoir.

Larkspur est construite dans le plus pur style maison hantée. Elle est elle même le personnage central du roman, et sa géographie sans cesse changeante et dérangeante n'est pas sans rappeler la Rose Red de Stephen King, ou le Manoir Winchester, situé à San José en Californie.
Je vous avoue que si les héros de l'histoire sont pressés de sortir de là, j'y passerai bien quelques jours quant à moi ! J'ai toujours rêvé de me perdre dans un lieu à l'histoire si... chargée.

Le seul petit bémol à mon goût, sur ce premier tome, c'est qu'il n'est pas assez long. Ok, son titre annonce la couleur, on n'y parle que de la rencontre entre les personnages, et la suite n'est qu'à peine esquissée. Les bases sont bien posées, mais on s'arrête là. L'aventure ne fait finalement que commencer. Ce roman est là pour développer l'angoisse chez le lecteur, et le pari est réussi.

Maintenant, j'espère que la suite sera aussi passionnante et j'attends sa sortie avec imaptience !