02 décembre 2016

Love Bite

Dans une petite ville miteuse du sud de l'Angleterre, Jamie passe ses journées à glander et à draguer avec ses potes, quand il tombe sur une jeune américaine de passage, Juliana. Celle-ci a l'air étrangement passionnée par les meurtres sanguinaires des adolescents du coin. J'ai un avis plutôt mitigé sur Love Bite. Peut-être que si j'avais jeté un oeil à la jacquette du DVD, j'aurais compris sur quel genre de film j'allais tomber. Déjà, pas de bol, avec mon esprit très gamin, j'ai lu le titre avec l'accent français. Autant vous dire... [Lire la suite]
Posté par Emma666 à 13:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 novembre 2016

Tout de Suite Maintenant, réalisé par Pascal Bonitzer

Nora se fait embaucher dans une boîte spécialisée dans le rachat d'entreprise. Elle va devoir faire ses armes dans la haute finance, entre un collègue désagréable et deux patrons assez étranges... Quand j'ai vu le casting, je me suis dit que le film allait avoir droit à de grands moments d'interprétation... Jusqu'à ce que je vois le jeu de comédienne d'Agathe Bonitzer. On la compare à Charlotte Gainsbourg, mais on va dire dans ses débuts, hein. On pardonne à une gamine de 12 ans d'avoir l'air perdu, voir défonsé, de parler la voix... [Lire la suite]
Posté par Emma666 à 13:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2016

Lectures en vrac

Cela fait bien longtemps que je ne suis pas passée par ici, et comme j'ai pas mal de retard à rattraper sur la rédaction de billets parlant de bouquins, je vais faire des récapitulatifs par paquet de trois... Le Tour de France exactement, de Lionel Daudet : Il y a un an de cela, j'avais été invitée à l'avant-première du film documentaire de Lionel Daudet. Ce type, un peu fou sur les bords, avait une idée dans la tête : faire le véritable tour de la France, par tout moyen non motorisé, à la seule force humaine.Pour cela, il va... [Lire la suite]
Posté par Emma666 à 18:52 - Commentaires [4] - Permalien [#]
06 octobre 2016

Hardcore Henry

Doom, ça vous dis quelque chose ? Un jeu de shoot où l'on voit à travers les yeux de son personnage... Bah Hardcore Henry, c'est le même principe. Si vous pensiez que filmer caméra à l'épaule, c'était déjà compliquer la compréhension, là, c'est encore plus dérangeant. Parce qu'on ne voit pas à quoi ressemble le héros, et que l'histoire commence sur les chapeaux de roues. Henry se réveille sur une table d'opération. Sa femme l'a rafistoler en lui implantant un nouveau bras et une nouvelle jambe bioniques, et lui a fait la révision... [Lire la suite]
Posté par Emma666 à 16:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2016

L'Etrange cas Deborah Logan

Une étudiante veut consacrer sa thèse à la maladie d'Alzheimer. Elle va venir filmer le quotidien de Deborah Logan, une femme qui en est atteinte, et de sa fille. Plusieurs caméras installées dans toute la maison vont livrer des images d'abord inquiétantes, puis terrifiantes de la malade. Bon, je ne sais pas trop comment une thèse peut être élaborée à partir de milliers d'heures de rush d'une vieille en perdition, mais il fallait bien trouver une raison à filmer les délires flippants d'une femme en phase terminale de la maladie... [Lire la suite]
Posté par Emma666 à 14:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2016

Yaak Valley, Montana

Dans le Montana, en 1980, Pete est assistant social et dévoué à son travail, tant sa vie personnelle est à chier. Tandis que son ex-femme alcoolique se barre avec sa fille au Texas, il essaie de sortir des gamins de la merde dans laquelle ils se trouvent : Cecil, un adolescent perturbé par les atouchements de sa mère, et Benjamin, dont le père, survivaliste illuminé, est rongé par la paranoïa. Il y a certains bouquins qui te font passer un bon moment. Et d'autres qui te laissent KO, l'âme meurtrie. Yaak Valley, Montana, est de... [Lire la suite]
Posté par Emma666 à 08:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 août 2016

La Fille du Papillon, d'Anne Mulpas

  Résumé : Et voilà comment Solveig a décidé de débuter un journal intime. Mais attention : le " girly ", les ragots et les jérémiades, c'est pas son style. Alors, pourquoi s'y mettre ? Entre autres choses, à cause d'un garçon si spécial qu'elle l'a surnommé " le Monde ", de son père, veuf et volage - papillon, donc ; de son amitié trouble avec la Ni... Non, Solveig ne manque pas de bonnes raisons de commencer un journal... ni de fantaisie pour le remplir ! Mon avis : Solveig est une adolescente qui a quoi... dans les 16... [Lire la suite]
Posté par Emma666 à 14:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2016

Charmer, s'égarer et mourir, de Christine Orban

  Marie-Antoinette (dénommée MA la majeure partie du livre) monte les marches qui vont la mener jusqu'à la guillotine. Elle trébuche, perd un de ses souliers, et Christine Orban se lance dans le récit de sa vie. L'auteur n'utilisera pas la linéarité de l'histoire pour conter le destin de l'autrichienne tant détestée, elle le fera à la manière d'une patiente dans le cabinet d'un psychanaliste : en s'accrochant à des détails pour dénouer ensuite toute la dentelle de son existence. Elle creusera les quelques rares pistes... [Lire la suite]
Posté par Emma666 à 17:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2016

Le Coma des Mortels, de Maxime Chattam

Un roman de Maxime Chattam, c'est toujours une nouveauté que j'attends avec impatience, malgré les dernières déceptions que j'ai eues... Il faut dire que cet auteur français a démarré sa carrière sur les chapeaux de roues, mais il fini par s'essouffler. Il a fait dans le gore inutile, puis s'est un peu trop assagi.Là, avec Le Coma des Mortels, il a encore changé radicalement de style. Ce n'est pas un policier, ce n'est pas un thriller, ce n'est pas un roman qui abouti à un soufflé manqué. Maxime Chattam se livre à un tout autre... [Lire la suite]
Posté par Emma666 à 15:17 - Commentaires [6] - Permalien [#]
28 juin 2016

The Boy, de William Brent Bell

Greta fuit les Etats-Unis et un ex violent pour venir s'échouer au Royaume-Uni et devenir jeune femme au pair dans un manoir isolé, au service d'un couple de retraités. Ils veulent qu'elle s'occupe d'un enfant bien particulier, Brams, qui se révèle être une poupée de porcelaine. The Boy nous met dans l'ambiance froide, humide et glauque de la campagne anglaise dès les premières minutes. Les parents de Brams, que l'on pense être de vieux excentriques qui ne tournent plus très rond, ont en fait une bonne raison de quitter la maison... [Lire la suite]
Posté par Emma666 à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]