roilion

Synopsis :

Au fond de la savane africaine, tous les animaux célèbrent la naissance de Simba, leur futur roi. Les mois passent. Simba idolâtre son père, le roi Mufasa, qui prend à cœur de lui faire comprendre les enjeux de sa royale destinée. Mais tout le monde ne semble pas de cet avis. Scar, le frère de Mufasa, l'ancien héritier du trône, a ses propres plans. La bataille pour la prise de contrôle de la Terre des Lions est ravagée par la trahison, la tragédie et le drame, ce qui finit par entraîner l'exil de Simba. Avec l'aide de deux nouveaux amis, Timon et Pumbaa, le jeune lion va devoir trouver comment grandir et reprendre ce qui lui revient de droit…


Pitié, ne me tapez pas... Je n'ai jamais été fan du dessin animé, je ne l'ai vu qu'une fois, et je n'ai pas brandi mon chat en l'air quand je l'ai adopté. Il faut dire que les histoires avec de l'anthropomorphisme dedans, ce n'est pas trop mon truc (mis à part pour Winnie l'Ourson et Zootopie). Et puis les trais exagérés des dessins m'ont rendue frileuse.
Alors, avec Le Roi Lion en version presque réelle, avec Jon Favreau aux commandes, et Pharrell Williams à la production musicale, ça pouvait le faire, non ?

Rien de neuf dans le scénario, c'est toujours l'histoire d'un fils à papa qui fuit ses responsabilités jusqu'à comprendre que s'il fait la peau à son oncle, il reprend le royaume de Mufasa. Mais du fait qu'on est face à des images réalistes, les combats eux aussi, sont un peu plus violents que dans le dessin animé. Le son, surtout lorsque l'on visionne un blu-ray est impressionnant, les rugissements et les attaques beaucoup plus effrayantes. Nos chères têtes blondes vont peut-être avoir peur de leur héros préféré, pour une fois !

Le petit hic, par contre, c'est que lorsque l'on veut faire du réalisme avec des lions en image de synthèse, bah on se retrouve avec des lions qui n'ont pas beaucoup d'identité dans leurs mimiques. C'est surtout le style capillaire qui leur donne une personnalité. En fait, c'est clairement des animaux de documentaire. Pas de grimace, pas de visage larmoyant façon Chat Potté. Le souci de réalisme a fait perdre de l'humanité aux personnages, et crée une certaine distanciation malheureuse.

Allez tout de même vous balader dans les bonus du DVD, vous serez conquis après coup. Jon Favreau avait déjà tout du type sympathique, mais il a su formé une équipe de pointure, travailler de manière professionnelle, tout en laissant la bride lâchée sur ses collaborateurs.
Si pour Beyoncé et Donald Glover incarner Nala et Simba était une partie de plaisir question chanson, Seth Rogen (Pumbaa) a largement bénéficié d'un coaching musical de Pharrell Williams. 
Hans Zimmer avait enregistré la bande-originale de la première version dans un petit village africain et a pu voir les choses en beaucoup plus grand cette fois-ci (pour la petite anecdote, lorsqu'ils ont entendu la musique composée par Hans Zimmer et chantée par Lebo M pour l'ouverture du film, les réalisateurs du dessin animé ont changé l'introduction pour le célèbre regroupement des animaux, là où originellement le film devait commencer par un dialogue).

Mais ce qui change radicalement des autres films d'animation, c'est que la 3D n'a pas été développée sur des plans larges de paysages. Ce sont de véritables maps façon jeux vidéo qui ont été conçues. Ainsi, tout a été filmé dans cette réalité virtuelle. Les acteurs, les caméras et les drones oeuvraient dans un immense hangar et le résultat à l'image est bluffant. Le spectateur navigue littéralement dans le monde créé de toute pièce et ce choix rend la mise en scène beaucoup plus dynamique. On en viendrait presque à vouloir prendre bébé Simba dans nos bras tant ses poils ont l'air soyeux avec la finesse du blu-ray.

En bref, pour conclure, ce Roi Lion là m'a beaucoup plus plu que sa précédente version, même si des animaux qui parlent entre eux, c'est moins intéressant que les voir se foutre sur la gueule (et dans ce cas-là, ce n'est pas un gros mot, hein ?!)

 Le film, édité par Disney DVD (leur page Facebook), est disponible en DVD, Blu-Ray, Blu-Ray 3D, Blu-Ray 4K UHD, Blu-Ray 4K UHD Steelbook et Édition collector depuis le 22 novembre, ainsi qu'en VOD et EST.

A retrouver, sur Cinétrafic :
-du ciné pour Noël
-dans un autre genre, toutes les productions françaises