Brightburn

Présentation officielle :

Tori Breyer a perdu tout espoir de devenir mère un jour, quand arrive dans sa vie un mystérieux bébé. Le petit Brandon est tout ce dont elle et son mari, Kyle, ont toujours rêvé : c’est un petit garçon éveillé, doué et curieux de tout. Mais à l’approche de la puberté, quelque chose d’aussi puissant que sinistre se manifeste chez lui. Tori nourrit bientôt d’atroces doutes sur son fils. Désormais, Brandon n’agit plus que pour satisfaire ses terribles besoins, et même ses proches sont en grave danger alors que l’enfant miraculeux se transforme en un redoutable prédateur qui se déchaîne sur leur petite ville sans histoire...

La bande-annonce n'a pas vendu un rêve "maravellesque"... Le réalisateur a clairement fait le choix de créer un film d'horreur. Le méchant serait un petit garçon doté de super-pouvoirs, certes, mais il était quand même prévu de faire de cette histoire de Superman monstrueux un film d'horreur.
Alors franchement, je ne comprends pas le déluge de commentaires négatifs qu'il a reçu. Évidemment, ce ne serait pas un Disney plein d'effets spéciaux, un Avenger qui aurait choisi le côté obscur de la force...

Dès le début du film, on perçoit un problème chez le petit garçon. Les indices sont distribués pour faire comprendre au spectateur qu'il est loin de traverser une crise d'adolescence. Lorsqu'il commet ses premiers "désordres", on acquiesce, on accepte sans trop se poser de questions. C'est un psychopathe, peut-être un peu schizophrène (est-ce vraiment le vaisseau spatial qu'il entend dans sa tête ?), et les choses vont très vite dégénérer.

Les différents personnages sont relativement bien construits, et leur comportement logique : il est normal de ne pas penser immédiatement que c'est un gosse de 10 ans qui butte tout le monde avec des pouvoirs magiques, hein ?
Elizabeth Banks exprime parfaitement le combat intérieur d'une mère pour un enfant qu'elle aime et qu'elle sait être "à part". Jackson A.Dunn quant à lui, est phénoménal ! Il est tour à tour touchant et effrayant. Bien loin de tomber dans la catégorie des jeunes acteurs horripilants de mièvrerie ou de maturité feinte, il joue juste et prend tout le monde de court.

Bref, Brightburn est un excellent film d'horreur où les effets spéciaux sont subtilement dosés (pas de déluge de rayons laser ou de prouesses titanesques toutes les deux minutes), et où le méchant nous fait espérer une suite !