9782702162897-001-T

Présentation de l’éditeur :

Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère,  Thelma, qu’il est  amoureux pour la première fois, il voit bien  qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part,  fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion  le percute de plein fouet. Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas  d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis.  En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet  sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de  toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait  vivre au cours de sa vie. Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles,  elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures,  il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à  revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers  elle il aura vécu la vie dont il rêvait. Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on  a presque quarante ans…

Thelma et Louis sont loin de former le couple mère / fils idéal. Thelma est accaparée par un travail passionnant, mais un patron envahissant. Elle ne trouve que rarement le temps d'avoir des moments privilégiés avec Louis. Au malheur de voir son fils renversé par une voiture et plongé dans le coma, elle va transformer cette attente qui lui brise le cœur en aventure incroyable.

On ferme les yeux sur le fait qu'elle a lu ce que l'on pourrait considérer comme le journal intime de son fils, et qu'elle va réaliser ses rêves à sa place, alors qu'il est cloué au lit.

Passé ce postulat de départ tragique, l'histoire va se transformer en quête comique du lâcher-prise. Thelma, coincée dans sa vie si remplie, va envoyer tout balader. Elle va cocher une à une les cases de la liste des envies de son fils, et après chacune d'entre elles, elle espère le voir se réveiller.

La Chambre des Merveilles est un de ses livres qui, même si l'on devine assez aisément le dénouement, arrive à faire enchaîner les rires et pleurs du lecteur.