9782343126463r

Présentation de l'éditeur :

Marie, jeune diplômée en droit, est recrutée par les services secrets. Une rencontre avec un agent peu orthodoxe va donner à sa carrière une tournure inattendue. Maxime est photographe. Par le biais d’un reportage audacieux, il espère atteindre la notoriété. Mais en fait, c’est le froid et la faim qu’il va découvrir au fond d’une cave de Tchétchénie. Après avoir rencontré la femme de Maxime, Marie entre clandestinement en Tchétchénie. Seule et sans véritable expérience de terrain, trouvera-t-elle l’énergie et les ressorts pour ex-filtrer l’otage ?

Mon avis :

Que ce soit au niveau des personnages, du déroulement de l'intrigue, de l'écriture ou même de l'édition, voici un roman dont les défauts entachent un postulat de départ intéressant : le recrutement et la formation d'un agent de la DGSE. Marie, si elle sort de la faculté de droit, a une vingtaine d'années. Comment croire qu'une toute jeune et nouvelle recrue sortie d'université se voit confier, suite à un échec calamiteux dans sa formation, la direction des archives, puis la responsabilité d'un dossier de prise d'otage ? Les multiples descriptions de son comportement (juge systématiquement ses collègues, sur des critères la plupart du temps superficiels), des vêtements ou du maquillage qu'elle passe des heures à choisir, de ses interactions avec les personnages masculins (rapports de force ou sexuel), rendent son personnage insupportable.

Au milieu des fautes de syntaxe, d'orthographe ou de typographie naissent des dialogues totalement improbables, comme par exemple ce passage où l'héroïne annonce à son compagnon qu'elle veut rompre : "Pour moi, tu es allé trop loin, trop souvent, la répétition des erreurs use les sentiments aussi sûrement que les vagues attaquent les bases d'une falaise".

Et qu'en est-il de ces Services Secrets à la Française ? Face au manque de déduction logique pourtant simple de la plupart des agents de la DGSE dépeints dans ce roman, à leur inertie, aux décisions exemptes de tout réalisme qui ont tout des Aventures du Gendarme à Saint Tropez, on en vient à douter de la fiabilité des descriptions et des actions...