Audit

 

Présentation de l'éditeur :

Cinq consultants en management, capables d’user des pouvoirs du Soleil Noir, se rendent en Angleterre pour procéder à la liquidation d’une entreprise. Mais ils ne se doutent pas que l’issue de l’audit pourrait être mortelle.

Alors que dans les quatres premiers tomes, les personnages principaux, "bénis" par le Soleil Noir, étaient plutôt sympathiques, allez, à la rigueur, simplement droits, dans "Audit", on se retrouve à suivre la mission de petites ordures.
Et oui, bienvenue dans le monde cruel du travail, des grosses entreprises qui se délocalisent, des start-up revendues à grands coups de remerciements.
Les consultants dans tout cela ? Ils maîtrisent correctement le Soleil Noir, et en usent, que ce soit pour le boulot, ou pour leurs petits plaisirs personnels, les deux se mêlant intimement, le temps d'un bref lavage de cerveau.

On est beaucoup moins dans le crade : la violence se fait plus insidieuse, ce qui est d'autant plus effrayant. Car le Soleil Noir, maîtrisé par des méchants, cela laisse présager un avenir assez inquiétant. D'autant plus lorsque l'on arrive à la fin de ce cinquième tome, et que l'histoire ne fait que commencer...

Encore une fois, une centaine de pages suffit à se prendre une claque. Une écriture comme une coupure nette, du fait que l'auteur Alex Jestaire, s'adresse au lecteur comme il le ferait dans le réel. Sans fioture, certes, mais une certaine poésie naît de cette simplicité. Et oui, la poésie, des fois, ça peut être moche et faire peur.

Un petit extrait ?

"Nécromancie, cybermagie, envoûtements, pouvoirs psychiques - toutes ces choses sont bien réelles, pour peu qu'on sache voir. Vous les trouverez au coin de la rue, au travail, au supermarché - dans les jeux vidéos de vos enfants ou les rubriques coquines des tabloïds. Le Soleil noir est partout mes amis, il touche n'importe qui. Certains seront détruits. D'autres découvriront les Arcanes, et de tortueux chemins de puissance.
Priez pour ne pas vous reconnaître dans l'une de ces histoire - ou alors au contraire espérez être touchés. Cela ne dépend que de vous. Pour ma part je m'en moque, je ne suis pas un sentimental.
Ah, dernière chose : à l'instar de l'opium le Soleil Noir a pour vertu notoire d'exacerber les sens, troubler les passions et refléter les fantasmes - c'est un enivrant. Tout ça pour dire : rangez les gosses au lit hein."