9782211227452

 

Beaucoup de gens aiment George. Maman est très fière de son petit garçon, elle pense qu’il deviendra « un jeune homme très bien ». Scott aime beaucoup son « frérot ».

Et Kelly le tient pour son « meilleur ami ». Mais George sait que les gens ne voient pas qui elle est vraiment. Car, George en a la certitude, elle est une fille.

Alors, quand sa maîtresse propose de jouer une pièce de théâtre à l’école, George veut plus que tout interpréter le personnage de Charlotte. Elle sera parfaite, et les gens verrons enfin qui elle est.

Comment leur faire comprendre que c’est le rôle de sa vie ?



J'avais peur de tomber sur un énième bouquin qui donne dans le pathos en ce qui concerne les enfants qui "se cherchent encore", vous savez, ceux qui vous font penser qu'ils sont victimes d'une déviance que l'amour des autres peut corriger...
Fort heureusement George a bénéficié du talent exceptionnel de son écrivain, Alex Gino.
Dès le début du roman, George est accordée au féminin. Aucun doute n'est possible dans la tête du lecteur, comme dans celle de George. C'est une fille. Le problème, ce sont les autres. Ses camarades d'école qui la harcèle tous les jours, les premiers probablement à avoir compris qu'elle était spéciale, sa mère qui ne veut pas d'un homo de "ce genre-là", son institutrice, qui, sous des dehors de "tout le monde fait ce qu'il veut dans la vie", ne souhaite pas qu'un garçon joue un rôle féminin, etc.
Seule sa meilleure amie et son grand frère ne voient rien à y redire. George est George. Peu importe son sexe. Peu importe si la nature s'est gourée en distribuant les chromosomes. Elle va traverser les épreuves une à une, sous notre oeil bienveillant.
Alex Gino a parfaitement su rendre ce combat, sans dénaturer le discours d'une fillette. Pas de dialogues dénaturé pour son âge, les réactions des autres personnages sont justes face à cette situation. C'est en cela que ce roman est exceptionnel.

George fut un vrai coup de coeur pour moi, et j'ai du mal à croire qu'elle n'est que le fruit de l'imagination de l'auteur(es), tant c'est réaliste !

Un immense merci à l'Ecole des Loisirs pour m'avoir fait découvrir ce livre, et Alex Gino.