Cela fait bien longtemps que je ne suis pas passée par ici, et comme j'ai pas mal de retard à rattraper sur la rédaction de billets parlant de bouquins, je vais faire des récapitulatifs par paquet de trois...

41fLnpaZXxL


Le Tour de France exactement, de Lionel Daudet :

Il y a un an de cela, j'avais été invitée à l'avant-première du film documentaire de Lionel Daudet. Ce type, un peu fou sur les bords, avait une idée dans la tête : faire le véritable tour de la France, par tout moyen non motorisé, à la seule force humaine.
Pour cela, il va escalader la crête du Mont-Blanc, faire du canoé sur le lac Léman, bafouer plusieurs fois la loi en se glissant dans des propriétés privées, tout cela pour suivre au plus près le tracé des frontières géographiques (quelle bonne idée de foutre la frontière au sommet des montagnes, n'est-ce pas ?).
Autant vous le dire, j'ai préféré le film. Parce que dans le bouquin, Lionel Daudet passe un peu son temps à râler sur les humains qui ont gâché la nature, aux Monégasques qui grignotent la frontière avec leurs complexes hôteliers, etc.
Bref, ce livre est un hymne à la folie humaine, mais au final, il me manque toujours ce que je recherche dans des récits de voyage, les points techniques du voyage en lui-même. Peut-être suis-je trop accrochée aux chiffres pour m'extasier sur l'écriture poétique que je retrouver pratiquement tout le temps chez les marcheurs ?

 

41-0lKgRu3L


Pour en finir avec Monica, de Candace Bushnell :

Pandy Wallis en a marre du succès de l'héroïne de ses livres, Monica. Elle voudrait écrire autre chose que des comédies romantiques, et entamer enfin une carrière d'écrivain "sérieux"...
Candace Bushnell a enfin réussi à gommer le défaut que je lui trouvais dans ses premiers livres. Ce roman n'est pas qu'un bottin mondain avec une ou deux petites intrigues insipides.
On s'attend à ce qu'elle mette beaucoup d'elle-même dans cette histoire, vu le parcours quasi identique qu'elle partage avec son personnage. C'est peut-être ce qui m'a aidée à tourner les pages une à une. Par contre, j'aurais voulu avoir un peu plus de la vie d'écrivain, et un peu moins de people...

 

516tr+d3g1L


La Cuisinière
, de Mary Beth Keane :

J'adore les histoires de contagion. J'ai passé un week-end à regarder la série Containment et j'ai adoré voir des tas de gens mourir... Je suis fan aussi d'urbex. Et en préparant, il y a deux ans, un voyage à New York avec mon frère, j'ai entendu parlé de North Brother Island, une île hôpital abandonnée, située juste à côté de Manhattan.
Alors si vous combinez ces deux éléments dans un bouquin, je me jette dessus !
La Cuisinière raconte l'histoire de Mary Typhoïde, la femme qui a contaminé des centaines de personnes, sans même le savoir (du moins au début), puisqu'elle était porteuse saine de la maladie. Elle commence comme lingère, puis se fait embaucher comme cuisinière au service de riches familles américaines, laissant dans son sillage un paquet de morts. Elle sera arrêtée et emmenée sur l'île de North Brother Island, où elle finira ses jours.
J'ai adoré cette trempette dans l'amérique de la fin du XIXème siècle, celle des émigrés irlandais et de leur quotidien pour se faire eux aussi une place au soleil.
Loin de faire de Mary Mallon une martyre des scientifiques, elle nous la décrit comme volontaire, travailleuse, mais un peu fourbe.
A lire absolument pour les amateurs d'histoire new-yorkaise !