L'été dernier, j'avais emmené dans ma PAL de vacances Promenons-nous dans les bois, de Bill Bryson. L'auteur, décide un peu sur un coup de tête, de faire la randonnée des Appalaches, en suivant le sentier de 3500 km qui va de la Georgie jusqu'au Maine (et là, vous vous doutez de la raison pour laquelle j'ai lu le bouquin...). Sa femme refuse qu'il parte seul, et après avoir téléphoné à tous ses amis, seul Stephen Katz, un vieux pote un brin encombrant se joint à lui. Ces deux compères partent à l'assaut de l'Appalachian Trail, l'un bien équipé et préparé pour la marche, l'autre totalement inconscient des difficultés qui les attendent.

586002

Le récit de Bill Bryson était plutôt comique et rafraîchissant, et je me demandais ce qu'allait donner un film avec Robert Redford en vedette. J'avais peur que le ton du roman soit mis de côté pour mettre à profit le jeu d'acteur magnifiquement dramatique de l'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux.
Le film commence et Robert Redford a l'air de se demander ce qu'il fout là. Il faut dire qu'il n'est plus tout à fait à son avantage, et l'association rides de vieillard + cheveux colorés a tout pour me faire fuir. Mais c'était sans compter la prestation de Nick Nolt (qui a sérieusement morflé, j'ai mis au moins cinq minutes pour le reconnaître). Ces deux-là sont faits pour jouer ensemble ! On ne sait plus où s'arrête le jeu d'acteur et où commence la franche camaraderie entre eux.
L'état d'esprit du bouquin est parfaitement respecté, que ce soit du côté de l'humour sarcastique de l'auteur ou dans les situations cauchemardesques dans lesquelles ils se retrouvent (la palme revient à l'emmerdeuse de première qu'ils doivent se coltiner une partie du chemin, et qu'ils finissent par fuir en cachette).

Et les paysages avec ça... les Appalaches, les forêts du Maines, la nature laissée presque tranquille. ça donne envie d'enfiler ses chaussures de randonnée, d'investir dans une Quechua et une popote !
Avec Wild, on assistait à la libération d'une jeune paumée. Ici, il s'agit de s'éclater et d'opérer un retour aux sources de la franche amitié.

Avec tout ça, moi, je vais encore rajouter une petite ligne à mon planning pour le voyage en Nouvelle Angleterre : "emprunter, le temps de quelques heures, le sentier des Appalaches".

Le film, sorti le 27 mai dernier, est édité par Metropolitan Filmexport.

Et pendant ce temps-là, sur Cinétrafic :

une comédie
découvrez le top des films comiques sur Cinetrafic

 Je vous laisse en compagnie de la bande-annonce :