Après les araignées géantes et les zombies verdoyants, voici le très vilain philosophe dans la jungle. C'est ce qu'on appelle de l'éclectisme.

philosophe

Un prof de philo prend une année sabbatique pour aller là où sa femme est morte, dans la jungle, et se venger de la tribu d'indigènes responsables de son malheur.
Cette tribu est réputée pour être la plus heureuse au monde, et il décide, aidé par un groupe de mercenaires, de les détruire. Pas en les tuant, non. C'est trop facile, salissant, radical, pas drôle et surtout, il veut le faire à sa manière, en inculcant une leçon à chaque fois.
Alors, il va crée l'envie là où il n'y en avait pas avant, la jalousie, la colère. Pour cela, rien de plus simple, si vous avez quelques mois devant vous. Il faut faire le buzz.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman philosophique, à l'écriture simple, tout comme les personnages. Car, en effet, il aurait fallu beaucoup plus de pages (quelques centaines, au bas mot) pour rendre tout cela crédible. Mais ce n'est pas ce qu'on lui demande. Il est là, tout comme le professeur, pour donner une leçon : il suffit de peu de choses pour être heureux, mais tout un tas pour se sentir misérable.

Quant au format audiolib, j'ai trouvé la lecture de Françoi Hatt vraiment bonne, même si j'ai pas mal rit quand il changeait de voix pour chaque personnage, jusqu'à avoir une belle voix de travesti  pour les femmes ! Mais surtout, ce que j'ai apprécié, c'est une toute petite chose, qui pourrait paraître dérisoire pour d'autres, mais qui pour moi, me transportait réellement dans la jungle : ce sont les bruits de la faune, le vent dans les arbres, que l'on entend entre chaque chapitre. C'est ça que j'aime chez Audiolib, c'est que la forme, l'infrastructure, les comédiens... tout est adapté au texte.

Pour en savoir plus sur le livre, en écouter un extrait, rendez-vous sur Audiolib.

LOGOLOGO_NOVA